DSK, tais-toi !

On a beaucoup parlé de Dominique Strauss-Kahn ces derniers temps, pour lui chercher, la plupart du temps, des poux dans la tête (voire ailleurs), au motif qu’il maîtriserait mal ses pulsions les plus basses.

Le voici de retour : débarrassé de son devoir de réserve, le plus illustre des quasi-candidats va pouvoir faire montre de son talent. Non pas en courant d’interviews en plateaux télés, bien au contraire (surtout pas celui de cette pauvre Mlle Muhlmann) : il lui faudra, encore et toujours, se taire. Rentré récemment en France, il a déjà entrepris ce travail de reconquête, en s’abstenant de tout commentaire face aux journalistes : la meilleure des stratégies, comme on le sait, pour ceux qui sont poursuivis par la meute.

Je ne saurais trop conseiller à DSK de poursuivre sur cette lancée : le silence, le recueillement et la prudence seront ses meilleurs guides, s’il veut éviter le sort peu enviable de ceux qui, détenant la vérité, l’ont criée trop fort et se sont heurtés aux inquisiteurs. On pense, naturellement, aux mésaventures de Georges-Guy Lamotte, prédécesseur de DSK (quoiqu’il ait montré des convictions plus nettement à gauche en son temps), régulièrement empêché par son propre camp de faire éclater la vérité, ou tout simplement de rallier à lui les partisans qui auraient pu le rejoindre dans son combat.

Puisse le souvenir de Georges-Guy accompagner la retraite de Dominique Strauss-Kahn, ce nouvel espoir de la France de gauche, qui ne saura s’en montrer digne qu’en restant coi, le front haut, la stature intacte.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s