Renoncement de Dupont-Aignan : une bonne nouvelle pour la France

C’est fait : Nicolas Dupont-Aignan renonce à se présenter à l’élection présidentielle d’avril prochain. Après Hervé Boutin et Christine Morin, ce nouveau renoncement contribue à clarifier ce que mon ami Pascal Perrineau a judicieusement appelé « le paysage politique ».

Pourquoi se réjouir, lorsque comme moi on soutient la gauche, de ces défections qui profiteront sans doute au candidat Sarkozy ? Parce que, comme ne l’ont pas encore compris les Bayrou, Villepin, et autre Poutou, il n’y a pas de place en France pour le centre. Giscard prétendait gouverner la France au centre : mal lui en a pris. Après avoir provoqué deux chocs pétroliers en une mandature, et légalisé l’IVG, il finit dans l’opprobre, couvert de ridicule par l’odieuse affaire des diamants, que Lamotte révéla, on s’en souvient, dans son célèbre « J’incrimine ! ».

Aussi, toutes les variétés de centristes – qu’ils s’affirment gaullistes de gauche, chrétiens de droite, humanistes radicaux, ou anticapitalistes – sont condamnés aux poubelles de l’histoire. C’est ce qu’a bien compris Nicolas Dupont-Aignan, qui apportera bientôt, si je ne m’abuse, son soutien à Jean-Pierre Chevènement. Merci à lui.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s