Proposition n°10 (Santé) : Plus aucune maladie en France pour 2017

En 2010, les dépenses de santé se sont montées, en France, à la somme astronomique de 234 milliards d’euros courants. On prévoit, pour les années à venir, une augmentation annuelle moyenne de 4,3%. En 2050, c’est donc 673 milliards d’euros qu’il faudra débourser : soit 37% du PIB actuel ! En un mot : il ne sera plus possible de soigner tout le monde, et en particulier les enfants.

Comment en est-on arrivé là ? Par une politique absurde de ce que j’appelle la répression de la maladie, alors qu’il aurait fallu mettre en place une authentique prévention. En effet, lorsqu’un individu est malade, il se rend chez son médecin, achète des médicaments, et, trop souvent, demande un congé maladie. Perte sèche pour la Nation : 230 € par jour et par personne dans le cas d’une simple grippe.

Pourtant, éviter ce gaspillage aurait été facile par une vraie politique de vaccination généralisée : ce que j’appelle la vaccination universelle.

Le principe en est simple : au lieu de multiplier les vaccins contre toutes sortes d’infections et de maladies, et donc les visites, les rappels, les oublis et les ratés, imposons un vaccin unique, efficace contre toutes les maladies (y compris le cancer, alzheimer et la rubéolle). La première piqure aurait lieu à 3 ans (avant, c’est trop dangereux puisque les études montrent un taux de décès de 37%), et serait suivie de rappels annuels jusqu’au décès, du citoyen.

Cela évitera bien des désagréments : plus de saupoudrage des remboursement, plus d’arrêts de travail inconsidérés, plus de risque de pandémie en cas de retour de la grippe H1N1, de la peste ou de la tuberculose.

Il est clair qu’une telle mesure brisera les cartels des groupes pharmaceutiques, ainsi que les lobbys de médecins libéraux et de pharmaciens, qui prolifèrent en multipliant inutilement le nombre des actes à rembourser. Mais l’indépendance sanitaire de la France est à ce prix.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans 30 propositions, politique

2 réponses à “Proposition n°10 (Santé) : Plus aucune maladie en France pour 2017

  1. Roberto Pichao

    Cher Pr. Bloch-Ladurie

    vos absences à répétition et votre non remplacement lors de l’année 2008-2009 sont un excellent exemple de ce que vous écrivez avec justesse.
    Par vos absences (justifiées, j’en suis certain), vous n’avez pas pu assurer vos cours à l’IEP Paris ; par votre faute, j’ai raté le concours d’entrée à l’ENA et n’ai pu intégrer que l’IRA de Nantes ; ont suivi une dépression, un internement en HP pour trois semaines, des frais médicamenteux…
    Si seulement VOUS aviez pris soin de votre fragile santé, je n’en serais pas là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s