Proposition n°16 (International) : Faire de la Palestine un Etat à souveraineté alternée

Je m’attaque enfin à ce qui est sans doute le problème majeur que le président français devra résoudre dans la prochaine mandature : le conflit israélo-palestinien. Je sais que je m’aventure ici sur un terrain miné, et je demande que cette proposition soit lue avec discernement, sans a priori, ni précipitation, ni mauvaise foi.

L’Etat palestinien n’existe pas encore; mais peut-on dire qu’Israel existe vraiment, tant son existence est perpétuellement menacée ? L’un peut-il exister sans l’autre ? L’un peut-il vivre avec l’autre ? C’est la question qui se pose depuis la déclaration Balfour (1917). La Shoah a rendu possible la naissance d’un Etat pour l’instant sans vraie cohésion. En revanche, la Palestine a toujours été une nation ; mais il lui a manqué un génocide pour parvenir à la pleine souveraineté.

Nous ne proposons pas – à l’inverse de quelques esprits échauffés – d’en passer par là. Il s’agit plutôt de proposer une solution originale : la souveraineté alternée sur le même territoire. Chaque année, l’une des deux nations prendrait possession du territoire israélo-palestinien, pour une durée de 365 jours (366 jours les années bissextiles), ni plus ni moins. En attendant, les ressortissants de l’autre nation camperaient dans des villages provisoires, situés dans des zones où il est de coutume d’en trouver : Sud Liban, désert de Jordanie, Somaliland, etc. Evidemment, il ne s’agirait pas de vulgaires camps de réfugiés pour peuplades africaines chassées de leurs huttes ancestrales par la famine, mais de camps ultramodernes où les tentes pourraient être dessinées par Christian Lacroix (cf. TGV), et l’éclairage designé par Philippe Starck.

Solution utopique ? Allons donc ! Les précédents historiques abondent : la Pologne n’a-t-elle pas changé cent fois de maître (pour finir par donner un pape au monde) ? La Yougoslavie actuelle n’est-elle pas un Etat multiethnique heureux, où les mouvements de population sont nombreux ? Tutsi et Hutu, après quelques différends passagers, n’échangent-ils pas désormais cases, femmes et verroterie, en bonne intelligence ?

Dernier avantage : l’un et l’autre de ces deux peuples sémites, au fond plus proches qu’ils ne veulent bien l’avouer (shalom / salam), renoueraient ainsi avec leurs traditions pastorales et nomades.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans 30 propositions, politique

2 réponses à “Proposition n°16 (International) : Faire de la Palestine un Etat à souveraineté alternée

  1. Pingback: La France a besoin de 13 aéroports supplémentaires | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  2. Pingback: Fusionnons le CRIF et le CFCM | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s