Proposition n°30 (Nation): Un homme de valeur pour une France qui doute

Aujourd’hui prend fin la série de mes 30 propositions pour une nouvelle France. Je crois avoir fait mon devoir d’intellectuel, et plus encore, avoir apporté au débat public des idées qui, un jour, s’avèreront incontournables. Au long de ces quelques semaines, j’ai pu mesurer combien notre pays a besoin d’audace, combien les Français attendent des hommes politiques, sans s’en laisser compter, mais aussi combien ils admirent l’expérience et le sérieux de quelques esprits supérieurs, destinés à les guider.

J’ai pu aussi constater – et déplorer – la frilosité des prétendues élites socialistes. Pas une des nombreuses fiches que j’avais envoyées à l’équipe du candidat n’a été reprise dans les argumentaires de campagne. Pas un seul merci pour tout le travail effectué sur ce blog. Pas une seule ligne de la presse de gauche à propos de ce qu’ils considèrent sans doute – à juste titre d’ailleurs – comme un programme iconoclaste et ambitieux.

Et pourtant, l’enjeu de cette campagne va bien au-delà de nous, de la Gauche. L’enjeu de cette campagne, à quelques heures du premier tour, c’est la France. C’est la France, toujours.

Devant vous rassemblés, foule nombreuse, des milliers, je ressens une profonde émotion, celle d’exprimer votre conviction, votre volonté, votre espérance. J’ai conscience de la tâche qui est la mienne : incarner le changement, faire gagner la Gauche et redonner confiance à la France. Je veux dire à ceux qui se sont empressés d’enterrer les pères fondateurs (Jaurès, Blum, Lamotte), qu’il reste des hommes prêts à continuer cette grande et belle aventure.

Aussi, c’est avec la plus grande gravité, la larme à l’oeil mais la joie au cœur, que je vous le déclare : je suis prêt à assumer cette responsabilité et donc à vous dire quelle est ma conception de la présidence de la République, et ce qui justifie que je me présente aujourd’hui. Quelle est la plus grande mission que de présider la République française ?

Présider la République, c’est à cette fonction que je me suis préparé. J’en sais la grandeur, la dureté. Je veux le faire en étant digne de votre confiance et en restant fidèle à moi-même. Tout dans ma vie m’a préparé à cette échéance : mes engagements, mes responsabilités, mes réussites, mes épreuves. J’ai toujours suivi la ligne que je m’étais fixée.

Aujourd’hui commence ma campagne pour 2017. Aujourd’hui, je vous appelle, citoyens éclairés, peuple de gauche, lecteurs de ce blog, anciens étudiants, à me soutenir dans cette œuvre commune. Vive la République, et vive la France.

Fernand Bloch-Ladurie

Publicités

3 Commentaires

Classé dans 30 propositions, Collectisme, politique

3 réponses à “Proposition n°30 (Nation): Un homme de valeur pour une France qui doute

  1. Pingback: Legislatives: contre la cohabitation, la collaboration | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  2. Pingback: Impopularité de l’executif: ce que doit faire François Hollande | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  3. Pingback: Conseils pour l’élection européenne 1. L’Alliance royale | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s