Mon analyse du 1er tour de l’élection présidentielle

Le 22 avril, dimanche dernier, les Français ont voté. Immédiatement, les commentateurs, les sondeurs et les pense-creux se sont déchaînés. Dans le torrent d’analyses qui s’est déversé, je dois malheureusement constater que bien peu de réflexions m’ont impressionné, la plupart se limitant à évoquer une « surprise », reconnaissant par là leur faible capacité de prospective. Pour ma part, j’avais annoncé (cf. les posts précédents de mon blogue) le score de Marine Le Pen à quelque décimales près ; et si cela ne m’enchante guère, je dois dire que j’en tire une certaine fierté.

Mais trêve de cette matière. Il faut désormais analyser précisément ce qui s’est passé ce dimanche. Reprenons d’abord les chiffres:

Il est clair, à la lecture des résultats définitifs, que le président sortant a été désavoué. À peine plus de 27%: c’est un score historiquement bas. Ce qui marque, également, c’est la poussée de Marine Le Pen, qui fait le plein en profitant de l’absence de concurrence à l’extrême droite. Enfin, je m’étonne que personne n’ait noté les scores décevants de Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou, annoncés plus haut dans les sondages.

Mais, pour aller plus loin dans l’analyse politique, il faut s’intéresser à la répartition socio-économique des votants, établie par un sondage fort intéressant de l’institut TNS-Sofres. On note deux faits majeurs: la sur-représentation des hommes et des actifs dans l’électorat de Marine Le Pen.

Comment expliquer ce fait sans précédent dans l’histoire de la Cinquième République. À l’évidence, les observateurs ont oublié la question majeure de cette campagne: le problème de la circulation routière.

Quel a été le thème mis en avant, de manière systématique, par Nicolas Sarkozy? La réforme du permis de conduire. Qui conduit le plus souvent la voiture, dans un couple? L’homme, bien sûr. Qui conduit le plus? Ceux qui doivent, tous les matins, se rendre sur leur lieu de travail (des hommes actifs donc, et peu de femmes ou de personnes âgées).

Bien plus. Il est possible de superposer, presque mécaniquement, les courbes des nombres de tués en France et l’évolution du vote Front National. En effet, à mesure que le nombre de tués baisse, le vote FN monte, comme par une logique implacable. Qu’on en juge :

– en 1974, 13 327 tués en France sur les routes, Jean-Marie Le Pen fait un score de 0,75 % à l’élection présidentielle.
– en 1986, 10961 tués en France sur les routes, le Front national fait 9,65% aux élections législatives.
– en 2002, 7242 tués en France sur les routes, Jean-Marie Le Pen fait 16,86% au premier tour de l’élection présidentielle.
– enfin, en 2010, il n’y a plus que 4172 tués, et deux ans après Marine Le Pen atteint un score historique de 17,8%.

Il n’y a pas besoin d’en dire plus. La percée de Marine Le Pen s’explique par la mobilisation sans précédent des associations d’automobilistes militants, conducteurs de berlines et autres défenseurs de 4×4.

Il est temps pour nous, Républicains convaincus et défenseurs de l’idée de progrès, d’en prendre conscience. Il suffit de se souvenir de l’attitude d’une entreprise comme Renault pendant la guerre pour en être convaincu: le risque fasciste passe, en France, par la route. J’en appelle donc au président pour qu’il prenne, dès le lendemain de son élection, les mesures qui s’imposent.

Publicités

21 Commentaires

Classé dans politique

21 réponses à “Mon analyse du 1er tour de l’élection présidentielle

  1. Manu

    C’est une piste intéressante, d’autant qu’on remarque une progression continue du vote FN dans le « périurbain », les grandes banlieues pavillonnaires où chaque ménage a besoin d’une voiture au moins pour se déplacer. Sans parler des territoires ruraux délaissés par les services publics, où elle est encore plus nécessaire (la voiture, pas Le Pen).

  2. mazzo René

    Analyse débile, franchement ! Le mot est fort, mais je crois qu’il ne peut être évité. L’argument  »Renault-pendant-l’occupation » le prouve suffisamment !

  3. Yannick Bourdoiseau

    Pouvez-vous développer l’allusion que vous faites à Renault pendant l’Occupation ? Pour moi, mais je ne suis probablement pas assez informé, l’entreprise Renault a été réquisitionnée par les Allemands en 1940 (comme toutes les entreprises industrielles susceptibles de contribuer à l’effort de guerre nazi, situées en zone occupée). Elle a fait l’objet d’une nationalisation de fait en 1945. Louis Renault est mort durant sa détention, avant son procès. J’avoue que je vois mal le rapport avec la progression du vote FN, quarante ans plus tard…

    • Vous avez raison sur le détail de cette histoire. Néanmoins l’entreprise s’est livrée à la collaboration avec la complaisance de beaucoup de ses dirigeants.
      Plus fondamentalement, je tenais à souligner les affinités électives entre automobile et individualisme forcené, repli identitaire, fermeture d’esprit, qui mènent rapidement au fascisme : l’automobile est le prototype de la « société fermée » par opposition à la « société ouverte » et tolérante (Bergson). Il y a là un facteur d’explication anthropologique qui ne peut être ignoré.

  4. Constructif

    Le lien entre le vote FN et le nombre de tués sur la route devrait être davantage explicité. Pour parler de courbe, il vaut mieux l’afficher pour que le lecteur puisse se faire sa propre idée. Ne pas oublier qu’on peut faire dire ce qu’on veut à des données simplement en remarquant que telle quantité baisse alors que l’autre augmente.

    Doit-on comprendre par ailleurs que peu de femmes travaillent ?

    • Je suis d’accord, mais je n’ai pas la place dans le cadre d’un blogue comme le mien pour me lancer dans de longues analyses, malheureusement. Toutefois, je prépare un article en anglais sur le sujet pour la revue américaine Social Text. Je vous le ferai parvenir, si vous le désirez.
      Enfin, pour répondre à votre remarque, oui : 63,8% des femmes de 15 à 64 ans travaillent, pour 74,5% des hommes (source: Insee, DADS 2005)

  5. Pingback: Elites vs. populisme : la véritable leçon du 22 avril | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  6. Miklos Nagy-Bocsai

    Si le nombres d’électeurs du FN augmente en même temps que le nombre de tués sur la route baisse, comment interpréter la volonté de Nicolas Sarkozy d’atteindre l’objectif de « Zero tués »? Est-ce un message crypté ?

    • C’est pourtant assez simple: Nicolas Sarkozy a pensé qu’en faisant monter le FN, il volait des électeurs à la gauche. Mais il s’est rendu compte, un peu tard, qu’il perdait lui aussi des électeurs avec cette tactique. D’ailleurs, les députés de la droite populaire l’avaient alerté, en s’opposant au retrait des panneaux annonciateurs des radars -en vain. Gageons que la gauche, si elle revient au pouvoir, saura mettre fin à cette fuite en avant

  7. Peut-on en conclure que les non-accidentés de la route sont les plus zélés propagandistes du FN et qu’il faudrait les éliminer à grands coups de carambolages?

    • Je n’irais pas jusque-là : la violence ne résoud rien. Mais il est certain qu’à l’époque où les automobilistes les plus violents et intolérants finissaient dans un platane, l’extrémisme perdait chaque année quelques propagandistes. Il faut envisager des stages de rééducation routière bien plus contraignants et longs que le prêchi-prêcha moralisant auquel se résument les actuels stages de récupération de points sur deux jours.

  8. Pingback: Débat Hollande-Sarkozy : le triomphe de la raison sur l’émotion | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  9. Pingback: Mon analyse de la victoire de François Hollande: un retournement historique | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  10. PLATEL

    SUR LE MEME THEME J AI ETE SURPRIS A L ECOUTE DU JT DE MIDI SUR TF1 OU LE JOURNALISTE S ETONNAIT DE LA MAJORITE DE VEHICULES DIESEL SUR LE PARC FRANCAIS MALGRE LA POLLUTION QU ILS GENERENT SOIT IL EST MAL INFORME SOIT IL EST AMNESIQUE. IL NE FAUT POURTANT PAS FAIRE UN ENORME EFFORT DE MEMOIRE POUR SE RAPPELER QU IL Y A SEULEMENT QUELQUES ANNES LE CARBURANT DIESEL ETAIT BIEN MOINS CHER QUE L ESSENCE ET QU A L EPOQUE SEULS LES VEHICULES A ESSENCE POLLUAIENT…UN PEU COMME LE CHARBON ANGLAIS EST DEVENU POLLUANT SOUS MRS THATCHER…LES POLLUANTS SERAIENT ILS PARTISANS…??? OU NOUS PRENDRAIT ON POUR DES CONS???

  11. PLATEL

    SEULE L EDUCATION AU PLUS JEUNE AGE PERMETTRAIT UN ABORD RAISONNEE DE L AUTOMOBILE.MAIS CELA N EST PAS ECONOMIQUEMENT PORTEUR.ON VEND MIEUX UN PRODUIT SPORTIF…SEXY..VALORISANT…QU UN SIMPLE MOYEN DE TRANSPORT….C EST LA BASE DU PROBLEME..ET DE L ACCIDENTOLOGIE..

  12. PLATEL

    J ECRIS EN MAJUSCULES CAR JE LES VOIS MIEUX…ET N ETANT PAS FORMATE INTERNET.JE N AI PAS L IMPRESSION QU UNE MAJUSCULE FASSE PLUS DE BRUIT SUR LA TOILE QU UNE minuscule;;;MAIS JE FERAI UN EFFORT POUR CONVERSER AVEC MES CONTACTS FORMATES…..AVIEZ VOUS RESSENTI LE FORMATAGE ?

  13. PLATEL

    j ai bien aime le dessin explicatif;;;merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s