Hommage de François Hollande à Luc Ferry : un juste retour des choses

J’apprends par les dépêches que François Hollande a décidé de rendre hommage, le jour de son investiture, à Marie Curie et à Luc Ferry. Aussitôt, quelques esprits sectaires ont crié leur indignation, en rappelant que Luc Ferry n’était pas seulement un ancien ministre de l’instruction publique, mais aussi un fervent adepte du colonialisme, de l’inégalité des civilisations et de la mission civilisatrice de la France en outre-mer.

Que les pleureuses nous épargnent leur spectacle indigne. Primo, il n’est pas certain que le passé colonial de la France mérite autant de cris d’orfraies. Secundo, Luc Ferry, malgré les mandats qu’il a exercés, et certains revirements idéologiques malheureux (on se souvient de sa signature au bas de la pétition « Dégageons du Collège de France tous les sociologues gauchistes »), a beaucoup fait pour le renouveau d’une authentique pensée de gauche, dans les années 1970. Il n’est que de citer son rôle dans la diffusion du collectisme. Je me contenterai donc, une fois n’est pas coutume, de citer mes propres oeuvres, et plus précisément les pages 149 et 150 de mon dernier ouvrage (que vous pouvez acheter dès maintenant) :

« Lamotte cherche alors au moins la reconnaissance universitaire. Après avoir contacté, en vain, Sartre, Foucault, Aron, Ricoeur, Badiou, Deleuze, il se tourne vers un jeune philosophe prometteur, Luc Ferry, alors fraîchement agrégé de philosophie. Celui-ci, beau jeune homme flamboyant, séduit immédiatement Lamotte. Ce dernier prend donc sur lui de lui expliquer, pendant cinq longues semaines, les principes du collectisme. D’abord incrédule, puis perplexe, mais enfin convaincu, Ferry se met alors à remuer ciel et terre pour que Lamotte bénéficie de la validation scientifique de ses travaux. Comme souvent, les pesanteurs des institutions officielles empêchent la reconnaissance de la pensée lamottienne, par trop novatrice. Fort heureusement, le secteur privé concurrentiel n’a pas ces préventions. Luc Ferry obtient donc pour Lamotte le titre prestigieux de docteur honoris causa des magasins Mammouth.

La remise du prix se déroule le 27 janvier 1976 au centre commercial de Poissy, alors en construction. Y assistent tous les employés, et notamment les caissières à qui une version de l’ouvrage en bande-dessinéea été remise. Quelques clients ont même fait le déplacement. Devant cette assemblée attentive, Luc Ferry monte solennellement à la tribune. Il y prononce un discours émouvant, au cours duquel il compare Lamotte aux plus grands. La fin de son allocution est restée, depuis, dans toutes les mémoires :

« Le collectisme ? Le collectisme, Messieurs-dames. Le collectisme ! Le collectisme c’est la vie ! Ce n’est ni l’hégélianisme du jeune Marx, ni le platonisme du Stagirite, mais, peut-être, tout cela à la fois…et bien plus encore ».

Lorsque l’on sait les liens qui unissent François Hollande à Lamotte, on comprend d’emblée l’hommage que le nouveau président a voulu rendre, en ce jour d’unité nationale, à l’un des plus grands philosophes du siècle dernier.

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Collectisme, politique, Publications

7 réponses à “Hommage de François Hollande à Luc Ferry : un juste retour des choses

  1. Esme

    Jules Ferry pas Luc Ferry…..

  2. j'hallucine

    Jules… Complètement à côté de la plaque O_o

  3. Julie

    Moi je me demande : qu’en est-il des critiques à l’encontre de F. Hollande concernant son hommage à Jules Renard ? Il n’est pourtant pas colonialiste… Et Jules César ? Sans parler de Jules Verne… Par contre, Luc Besson, bon. Tous les mêmes ! Allez hop on joue avec les prénoms !

    • Vous avez raison. Ces critiques injustes qui sortent les personnages de leur contexte historique ne sont pas recevables. Qui plus est, Luc Ferry, à la différence de nombreux autres, est un philosophe, lui

      • Julie Bis

        Mais de qui se moque-t-on ? Vous savez tous très bien que ces personnages sont une seule et même personne, combien de temps encore les puissants vont-ils nous faire avaler qu’ils sont plusieurs, et surtout pourquoi ? N’ y a t-il pas là un déni de réalité ? C’est vraiment se foutre de la gueule des gens pour créer un semblant de diversité.

  4. j'hallucine

    Ptdr Julie! Moi j’ai quand-même de sérieux doutes sur la nature des narcotiques responsables de cette con-fusion :))))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s