Grand concours : donnons le nom de Lamotte à un bâtiment public

La période des vacances d’été est pour moi un moment précieux : c’est l’occasion de prendre du recul et de laisser de côté le rythme effréné de mon travail intellectuel. Allongé sur la plage à l’ombre d’un cocotier, sirotant un cocktail, je laisse mon esprit vagabonder et pense, inévitablement, à Georges-Guy Lamotte. Quel dommage, me disais-je hier encore, que cet homme n’ait jusqu’alors reçu aucun autre hommage public que ma maigre contribution. Il faut faire en sorte que son nom soit gravé plus profondément dans la mémoire collective.

C’est pourquoi je vous suggère, chers lecteurs, de soutenir cette cause en indiquant quel bâtiment public, selon vous, devrait être rebaptisé du nom de Georges-Guy Lamotte. Naturellement, vos suggestions sont les bienvenues (en commentaires). J’ai toutefois pris la peine d’y réfléchir et d’avancer quelques propositions.

La Bibliothèque Nationale de France, d’abord, en raison du rôle intellectuel de premier plan qu’a joué Lamotte, mais aussi pour en finir avec l’omniprésence de François Mitterrand, qui n’a joué, à côté de Lamotte, qu’un rôle mineur dans l’union de la gauche.

Le Panthéon, ensuite, pour associer son nom à celui de tous les grands hommes qui l’habitent. On pourrait en profiter pour remplacer la devise qui orne son fronton par « au collectisme, la patrie reconnaissante ».

Enfin, le palais de l’Élysée, que son nom actuel relègue dans une improbable mythologie grecque, est tout désigné pour être rebaptisé palais Lamotte : après tout, c’est ici qu’il aurait dû achever sa carrière politique, en toute logique.

A vos souris, et à vos claviers !

Publicités

8 Commentaires

Classé dans Divers, Georges-Guy Lamotte

8 réponses à “Grand concours : donnons le nom de Lamotte à un bâtiment public

  1. Citizen Kohn.

    Pourquoi seulement le Panthéon ? Toute la montagne Ste-Geneviève deviendrait ainsi après, glissement d’usage, Lamotte Ste-Geneviève. Montmartre ne tarderait pas à devenir la butte Lamotte, où le pléonasme renforcerait la hauteur du personnage d’un George-Guy décidément mésestimé. Le mont Valérien ne gagnerait-il pas lui-même à muter en motte Valérienne ? Qu’il nous soit donné sans tarder de ne plus « remonter les Champs-Elysées mais de gravir la côte Lamotte. Débaptiser un col hors catégorie s’impose aussi pour instituer un rendez-vous annuel sur le parcours du Tour de France qui s’appellera dorénavant La Boucle Lamotte le jour de l’étape commémorative. Peut-être même qu’au lieu de jeter en l’air un sondage minute, il était temps de lancer une souscription pour, sinon remplacer la tour Eiffel par une tour Lamotte ? De la reconnaissance républicaine, que diable ! Et tant qu’à faire pharaonique, pour le dieu incarné de l’idéologie collectiste !

  2. Citizen Kohn.

    Il fallait aussi fermer les guillemets de « remonter les Champs-Elysées » et comprendre « sinon remplacer la tour Eiffel par une tour Lamotte »… construire cette dernière en lieu et place du Trocadéro sans plus tarder ni se contenter des dimensions restreintes de la tour métallique existante !

  3. Le citoyen Georges-Guy Lamotte, même mort en 2007, a connu la cour aux Ernests rénovée et fleurie. Vive l’immortel Lamotte Georges-Guy !

  4. Je pense, du fond de ma bassesse qui apprend à peine le maniement des petits et des grands bonheurs que peut nous apporter le collectisme (je ne comprends pas pourquoi mon correcteur d’orthographe ne reconnait toujours pas ce mot), qu’aucun des monuments proposés ne correspond à la grandeur de Lamotte. Il faut tout simplement renommer la France entière, car elle a perdu de son prestige et ce nom désuet n’est pas à l’image de la grandeur du collectisme. Et ne nous contentons pas de la renommer avec un ersatz de nom comme la Lamottie, mais renommons-là : la Lamotte !
    Ainsi le cadre chinois qui voulait piteusement venir en France, pourra rêver de profiter de tous les plaisirs du collectisme de la Lamotte, nom ô combien plus évocateur de tant de paradis sur terre…

    • Tant qu’à faire, poussons à son terme votre suggestion : renommons-la « La Motte », tout simplement.
      Les problèmes de correcteur d’orthographe, que vous pointez à juste titre, devraient être résolus bientôt : j’ai contacté les éditeurs Larousse et Robert pour que le mot « collectisme » entre enfin dans leurs dictionnaires. Je ne désespère pas d’arriver à les joindre, autrement que sur le répondeur de leur standard téléphonique.

  5. Citizen Kohn.

    Le succès de quelque religion a beau démontrer le contraire, une voie de progrès social et sociétal peut-elle partir du pied d’un mausolée, fût-il celui de G.-G. L., et conduire à une révolution durable ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s