Il faut une purge au MJS

mjs_audeDu Mouvement des jeunes socialistes, il n’est jamais rien sorti de bon, ou presque. Si l’on excepte quelques figures actuelles du PS  (blanchies dans les travaux guerriers dès l’âge de 18 ans, à coups de motions minoritaires, d’alliances de circonstances, et de trahisons pour décrocher un poste de sous-secrétaire), le seul visage du MJS est ordinairement celui de quelques pasionarias hystériques, beuglant dans les AG étudiantes qu’il faut « soutenir la gauche » en votant les propositions du conseil d’administration de l’université. Rien de bien grave, donc. On pourrait même penser qu’il s’agit là d’un mouvement politique tout à fait innocent, qui ne fait de mal à personne. Et pourtant.

Grâce à quelques informateurs privilégiés, étudiants en première année à Sciences-Po et présents au rassemblement de Soustons, ce week-end, j’apprends que les militants du MJS osent critiquer le gouvernement, le PS, et même François Hollande. Des mots d’une dureté extrême ont été prononcés, parfois même à la tribune : « il faut aller plus loin dans la réforme », marchal-beck« les Français ne doivent pas être déçus », « on n’a pas encore bien expliqué le pacte de compétitivité », ou encore « le mariage pour tous lol trop de la balle ». Harlem Désir, tremblant devant cette assemblée de jeunes radicaux écervelés, a dû froncer le sourcil à plusieurs reprises, en affirmant haut et fort : « le gouvernement a besoin de tout notre soutien ». C’est dire l’ampleur de la contestation.

Cette insupportable insolence n’a que trop duré. Les critiques acerbes du MJS à l’endroit de l’actuelle majorité sont inacceptables. Il faut donc, au plus vite, mettre un peu d’ordre dans ce ramassis de quasi-mélenchonistes et de simili-populistes. Il faut une purge. La méthode la plus simple est encore celle des légions romaines face à la désertion : décimer, c’est-à-dire éliminer un homme sur dix. Je proposerai volontiers d’augmenter le ratio à un sur deux, histoire de tuer dans l’oeuf la rébellion, et de rendre un peu plus calme le hall de Sciences-Po lors de la journée des associations. Au travail, Harlem ! Les ennemis du peuple ne passeront pas !

Publicités

2 Commentaires

Classé dans politique

2 réponses à “Il faut une purge au MJS

  1. Walter Fernandez

    Cher Maître,

    Soyez assuré de mon soutien le plus absolu. Cependant, au risque de ressembler à ces ignobles boutonneux que vous conspuez à juste titre, je me hasarderai à dire que votre réforme pourrait aller encore plus loin. Pour préserver le Parti Socialiste de ses dernières traces de « radicalité » (c’est-à-dire d’archaïsme et d’irresponsabilité), je crois qu’il faudrait le purger de tous les pauvres et de tous les jeunes, sans exception.

    Il peut sembler curieux, pour un parti de gauche, de ne pas accueillir des personnes issues des classes populaires. Mais ce paradoxe s’explique aisément. Le rôle de la gauche, certes, c’est d’abord de veiller aux intérêts des pauvres. Mais ces derniers, mal éduqués, mal informés, irrationnels et puérils, ignorent le plus souvent quels sont leurs véritables intérêts. On le voit bien, d’ailleurs, puisqu’ils sont de moins en moins nombreux à voter pour le Parti Socialiste. Ces gens-là aimeraient avoir le beurre et l’argent du beurre. Ils voudraient être pris en main par un État bienveillant et paternel tout en jouissant des mêmes libertés que dans un régime libéral. Cela n’est évidemment pas possible. Tout ce que nous pouvons faire, nous autres socialistes, c’est amortir les nombreux chocs qu’il nous faut asséner à nos concitoyens pour redresser l’économie française (choc de compétitivité, choc de simplification, choc de rigueur, choc des matraques pour les manifestants, etc.). Bref, il nous faut exclure la plèbe du Parti Socialiste, car nous savons mieux qu’elle ce qui est bon pour elle. Du reste, la purge sera bien vite menée, car nos militants sont presque tous issus de milieux respectables.

    Quant aux jeunes socialistes, il est tout à fait normal qu’ils adoptent des postures mélenchonistes. A 25 ans, on n’est pas tout à fait sorti de l’adolescence. On a envie de faire peur à ses parents chéris. Alors on se met un couteau entre les dents et on se fait tatouer des slogans bolcheviques sur le torse. Tout cela n’est pas bien méchant. Quand on regarde l’itinéraire de Daniel Cohn-Bendit (ex « Dany le rouge »), de Michel Field ou de Serge July, on se dit qu’on n’a pas trop de soucis à se faire. Il n’empêche que ces jeunes « rebelles » ternissent un peu l’image du Parti Socialiste. Ce n’est pas tolérable.

    Que faire ? – comme disait Édouard Balladur alors qu’il s’apprêtait, pour la première et unique fois de sa vie, à franchir le portillon du métro parisien. Faut-il supprimer le MJS ? Je ne le pense pas. Ce n’est pas dans le genre de la maison socialiste que de détruire purement et simplement une institution, si infâme soit-elle. Ce qu’il faut, c’est bien plutôt réformer en profondeur le Mouvement des Jeunes Socialistes, en changeant tout simplement la définition du mot « jeunes ». Du reste, un tel changement va dans le sens de l’histoire : aujourd’hui, on vit plus longtemps et en meilleure santé qu’il y a quarante ans. C’est dire qu’on reste jeune bien plus tard. Je propose donc qu’on réserve l’admission au Mouvement des Jeunes Socialistes aux adhérents ayant entre 35 et 45 ans. A cet âge-là, on est encore plein d’énergie, mais on a fini par renoncer aux dangereuses chimères de l’extrême gauche : « égalité », « justice sociale », « révolution fiscale », etc.

  2. Citizen Kohn.

    La tendance révélée ici-même est plus sournoise que les caches de Ben Laden dans les grottes d’Afghanistan. Résultat : la France a peur, comme aurait dit le fameux éditorialiste Roger Gicquel. Et, comme la peur est mauvaise conseillère, le soulagement ne pourra venir que par la reprise en main des courants subversifs. Il y a un savoir-faire syrien bientôt disponible et, bien que datant un peu, des compétences argentines étonnement mal considérées. Semez le grain de la révolte et récoltez la révolution ! Au contraire, coupez court les jeunes herbes et le gazon poussera dru et régulier !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s