Météo : l’échec de François Hollande

Je n’ai rien d’un homme de droite. Aussi, Hollande_UMPlorsqu’il m’arrive de partager entièrement l’avis de l’UMP sur une question de politique intérieure, l’incertitude m’envahit et le doute m’habite. C’est dans cet état de stupeur que m’a plongée l’affiche de l’UMP reproduite ci-contre, croisée lors de l’une de mes promenades quotidiennes, le long des rues du 7e arrondissement. Pris d’un soudain malaise, je repliai mon parapluie, sortis un carnet et notai en toute hâte quelques idées fugaces, malheureusement effacées par la pluie battante qui tombait une fois de plus sur Paris.

Les chiffres sont accablants. Depuis mai 2012, la pluviométrie en France métropolitaine a augmenté de 123,8%. Dans certaines régions, les maxima de 1981 ont été dépassés. Dans d’autres, ceux de 1936 ont été pulvérisés. Le mandat de François Hollande a débuté sous la pluie ; il s’est poursuivi sous la neige, avec un hiver calamiteux ; son premier anniversaire a lieu sous les averses, tandis que plusieurs régions de France sont encore coupées du monde par des inondations d’une gravité extrême.

200_-_inondationsComment ne pas voir un lien de cause à effet entre ces deux phénomènes concomitants : l’arrivée au pouvoir de François Hollande, et la pluie continue ? Comment, dans ces conditions, ne pas comprendre le procès en incompétence de celui que la presse étrangère a surnommé « Rain Man » ? On glose beaucoup sur les effets économiques de la politique de rigueur budgétaire, ou encore sur les conséquences possible (inceste, zoophilie) du mariage pour tous. Pourtant, c’est bien les phénomènes météorologiques qui, les premiers, témoignent d’un échec – temporaire, espérons-le – de l’actuel pouvoir. Je partage donc entièrement, sur ce plan, l’analyse de l’UMP et de Jean-François Fillon, qui affirme que « l’incompétence tragique de François Hollande évoque les heures les plus sombres de notre histoire. » Compte tenu de la perte nette en heures d’ensoleillement, il faut, en effet, abonder dans le sens de l’UMP : la météo est le premier véritable échec du Président. Puisse-t-il corriger le tir à temps, au moins d’ici le mois de juin : une semaine de farniente m’attend à Palavas-les-flots, et j’espère bien qu’on aura du beau temps.

 

Publicités

7 Commentaires

Classé dans politique

7 réponses à “Météo : l’échec de François Hollande

  1. Walter Fernandez

    Merci, cher Maître, de rappeler ici quelques vérités simples, mais – ô combien ! – essentielles.

    Malheureusement, la propagande gouvernementale risque fort de contre-attaquer. J’imagine déjà les dénégations cahuzaciennes de M. Hollande : « L’État ne peut pas tout. Ce n’est pas au gouvernement de faire la pluie et le beau temps. La pluie est un phénomène naturel, etc. » Contre ces éternels sophismes d’une gauche ramollie, il faut rappeler la célèbre maxime de Jacques Chirac (l’un des rares politiciens collectistes que la France ait connu, même si on l’a un peu hâtivement classé « à droite ») : « Quand on veut, on peut ! » D’ailleurs, n’est-ce pas sous le gouvernement de Jacques Chirac que le nuage radioactif de Tchernobyl fut stoppé net à la frontière ?

    François Hollande eût été bien inspiré d’imiter ce modèle. Arrêter la pluie n’était pourtant pas si compliqué. La plupart du temps, celle-ci vient de l’ouest. Tandis que Berlin jouit encore d’un soleil estival, la France et la partie occidentale de l’Allemagne sont submergées par un interminable déluge. Pour résoudre ce problème, il suffirait donc de construire une muraille sur tout la côte ouest de la France, de Biarritz à Dunkerque. Un projet pharaonique ? Oui, sans doute. Mais il faut bien cela pour résoudre le problème du chômage en France. Du reste, tout cela est techniquement très facile à réaliser. Point n’est besoin d’un construire un mur immense. Chacun le sait : les nuages de pluie sont toujours les plus bas. Une construction de 400 mètres de haut serait sans doute largement suffisante. Les solutions sont là. Reste à trouver la volonté politique.

    • Vous avez, une fois de plus, entièrement raison. Jacques Chirac a été méprisé, de son vivant, par toute la classe politique, alors qu’il a toujours fait preuve d’une remarquable constance dans ses convictions. Quant au projet de Grande Muraille que vous suggérez, il est d’une simplicité biblique. Il suffirait d’ailleurs, compte tenu de l’orientation habituelle des vents sur la côte ouest, de dresser ce mur de Biarritz à Brest. Des esprits chagrins diront qu’il arrive que l’ennemi contourne nos défenses et traverse les régions ordinairement neutres ; mais après tout, on peut bien sacrifier quelques Bretons et Normands, pourvu que le reste de la France soit à l’abri.

  2. Citizen Kohn.

    Tas de citadins ! Le Président a rechargé les nappes phréatiques et les mêmes qui auraient pesté contre d’inévitables impôts sécheresse et autres effets préjudiciables d’un réchauffement climatique par trop évident ne savent plus goûter la moindre incertitude dans leur quotidien. Et puis, n’est-ce pas le moment de montrer au monde entier, prompt à nous railler
    en nous traitant de grenouilles, que nous sommes comme nos sous-marins nucléaires et la devise de notre capitale : insubmersibles !

    • C’est vrai. Le remplissage des nappes phréatiques est à porter au crédit de François Hollande. Que ne fait-il la même chose avec les caisses de l’Etat ! Du reste, je ne pense pas que tous les agriculteurs se félicitent de ces pluies diluviennes. Cela dit je peux me tromper : je ne fréquente aucun agriculteur, ceux-ci ayant la désagréable habitude de vivre à la campagne.

  3. Citizen Kohn.

    L’agriculteur est un système complexe, assez bien décrit par le socio-ethnologue Fernand Raynaud, dans son court opus intitulé sobrement « Le paysan », sous-titré « Crésus », plus connu par son antienne « Ca eut payé ».

  4. Pingback: Villeneuve-sur-Lot : à qui la faute ? | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  5. Pingback: Scandale à l’université: une nouvelle atteinte aux libertés fondamentales | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s