Villeneuve-sur-Lot : à qui la faute ?

Bernard_BarralLe parti socialiste vient de subir un nouveau revers électoral, dans une législative partielle. Dans la circonscription de feu Jérôme Cahuzac, le FN et l’UMP arrivent en tête, reléguant le candidat PS à une troisième place honteuse. Il n’atteint d’ailleurs même pas les 12,5% des inscrits nécessaires pour se maintenir au second tour. C’est, à n’en pas douter, ce que Lamotte aurait appelé « une belle branlée ». (J’aurais sans doute été moins vulgaire, mais il faut avoir de bons auteurs).

La question est sur toutes les lèvres : qui est coupable ? On a beaucoup glosé sur la responsabilité d’Europe Ecologie – Les Verts. Il est vrai que José Bové, intervenant dans la campagne, a semblé vouloir appeler à voter pour EELV, même si les quatre témoins présents divergent dans leur version des faits. Au total, le score minable de la formation écologiste interdit de la tenir pour principale responsable de la défaite de la gauche. Idem pour le Front de Gauche et les autres micro-candidats, dont le pauvre Rachid Nekkaz qui, avec 0% des suffrages exprimés, semble avoir renoncé à voter pour lui-même.

Il faut plutôt aller chercher l’explication dans le contexte politique et macro-social que trop de commentateurs ignorent, aveuglés qu’ils sont par la petitesse de leur point de vue. Encore une fois, je me trouve seul à oser prendre de la hauteur. Quelle a été la météo à Villeneuve-sur-Lot, ces dernières semaines ? Un temps exécrable, à l’image de cet automne prolongé qui assombrit la France et décourage les intellectuels de se rendre au moindre évènement mondain (j’ai moi-même séché plusieurs cours, préférant regarder Roland-Garros, c’est dire). Or, on le sait, les principaux responsables de ce temps pourri se trouvent au gouvernement, qui ne fait rien pour améliorer la situation de notre pays sur le plan météorologique. Il faut donc en conclure, en toute rigueur, que l’abstention massive, le vote populisto-extrême, et le faible score du PS, témoignent d’un vote-sanction à l’échelle nationale, et qui n’a sans doute rien à voir avec l’attitude du précédent député, M. Cahuzac. jerome-cahuzac-sur-le-marche-de-villeneuve-sur-lot-le-11-mai-2013On a d’ailleurs cherché noise à celui-ci, lorsque le pauvre homme est allé faire un tour de marché en costume-cravate un dimanche matin, au prétexte qu’il aurait essayé de s’immiscer dans la campagne. C’est, à l’évidence, complètement faux, puisque Jérôme Cahuzac n’a reçu que très peu de suffrages ce dimanche.

Espérons que le chef de l’Etat et le gouvernement en tirent les leçons qui s’imposent, en ce lundi pluvieux (comme de rigueur) : la priorité, pour regagner la confiance des Français, c’est le retour du beau temps.

 

Publicités

1 commentaire

Classé dans politique

Une réponse à “Villeneuve-sur-Lot : à qui la faute ?

  1. Maître,
    je sais de source sûre (Google map en fait) que Valérie a effectué dimanche dernier une danse du ventre, depuis les jardins de Élysées, afin d’invoquer la clémence d’Eole et Poséidon réunis. Du Balto, vous avez du remarquer le résultat ce matin.
    Ne cherchons pas d’autres responsables, vous en parliez dans un précédent billet. La concubaux est source de toutes les mines.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s