« Shutdown » du gouvernement américain: quelles conséquences pour la France?

Etats-Unis-les-reactions-sur-Twitter-suite-au-shutdown-du-gouvernement_exact780x585_lQuand la plus grande économie du monde s’arrête, les conséquences ne peuvent être que graves. Depuis hier, vous l’avez remarqué, le gouvernement américain est à l’arrêt, suite à une lutte pour le moins picrocholine entre démocrates et républicains – il semble qu’il s’agisse d’une affaire autour du système de santé mais, franchement, qui s’intéresse à ces détails?

Quoi qu’il en soit, et malgré le plaisir (honteux) que l’on peut avoir à constater que les Etats-Unis ont, eux aussi, quelques problèmes de cohérence gouvernementale, il serait malvenu de se réjouir trop ouvertement. Car l’arrêt presque total du fonctionnement des services fédéraux (FBI, CIA, NSA, NASA, OPID, NBA, HBO, CNN et j’en oublie) va impacter durablement l’économie française, contrairement à ce que laissent entendre quelques économistes mal informés. Pour mes lecteurs peu familiers de la science économique collectiste, que j’enseigne avec brio tous les jeudis de 18 à 20h dans des amphis pris d’assaut, je vais résumer ici les principales retombées de cet événement majeur:

1. Une chute du commerce extérieur français. Les Américains, du fait de l’arrêt du paiement des factures, ne pourront plus acheter les produits français qui s’exportent à l’étranger, comme les fromages ou les tricots « armor lux »

2. Une inflation, qui se soldera sans doute par une dévaluation agressive de l’euro due aux conséquences sur l’économie grecque. L’ensemble étant assez complexe à expliquer, je me permets de renvoyer à mon article portant spécifiquement sur le sujet pour de plus amples informations.

3. Une diminution de la coopération transatlantique: par exemple les étudiantes qui devaient venir étudier en France à partir du début du moins d’octobre (je pense notamment à Kimberly et Sam, qui m’avaient contacté par mail) pourront-elles passer les douanes désertées par leurs agents? Je crains que non

4. Un afflux de réfugiés américains sur nos plages. Car, si une solution n’est pas rapidement trouvée, les fonctionnaires américains, a nombre de 800 000, se retrouveront sans revenus, et n’hésiterons guère à traverser l’Atlantique sur des embarcations de fortune pour rejoindre l’eldorado européen.

5. Enfin, et c’est sans doute le plus grave : l’annulation de ma conférence sur « Georges-Guy Lamotte et le collectisme : un modèle pour les USA du XXIe siècle » prévue à Washington le 17 octobre prochain.

cantor-v-obama-blog480Il serait imprudent de regarder la situation américaine avec condescendance: bientôt, la crise arrivera jusqu’à nous. Conscient du danger, je n’ai donc pas hésité à prendre ma plume pour écrire une lettre aux responsables, M. Obama et M. Eric Cantor, chef des Républicains à la chambre. Vous trouverez cette lettre ci-dessous: n’hésitez pas à l’envoyer à votre tour à ces inconscients, c’est notre pression qui remettra ce pays dans le droit chemin.

Dear Barack, dear Eric

I write to you because I am a very well known professor in economics, politics, and science in french Sciences Po (a university that you know very well, i presume). I am a kind of « star » in France : François Hollande calls me a lot, when he as problems -even with women, lol!

But I don’t want to laugh. The time is very grave. Your gouvernement is shutting down, which si not possible. The world economy is at stake. So I ask you, solenelleley, to shake your hands and to find a solution. If you need any help, I can come to you and give you a hit of hand.

Sincerely

Your Fernand

PS: If you cannot find a solution before the 17 october, can you re-open JFK Airport just that day, as I have to come to your wonderful country to make a speech? Thanks, boys.

Publicités

8 Commentaires

Classé dans gouvernance, politique

8 réponses à “« Shutdown » du gouvernement américain: quelles conséquences pour la France?

  1. Frédéric Mercier

    Concernant les réfugiés américains, je serais tenté de dire qu’ils n’ont pas vocation à… vous m’avez compris.
    Je partage pleinement vos inquiétudes mais une remarque tout de même : réjouissons-nous, vous n’enseignez pas l’anglais…

    • Vous avez absolument raison ; mais chaque chose en son temps – et puis, j’ai l’impression que les esprits ne sont pas encore assez murs pour une telle idée (cf. les commentaires à l’un de mes posts précédents)

  2. Cher Maître,
    Je préfère, en toute amitié, vous prévenir : Kimberley et Sam m’ont écrit dernièrement, et j’ai pu leur obtenir un voyage en bateau afin qu’elles mouillent rapidement à Rouen (comptez 2 semaines de livraison).
    Ayant avancé le règlement de leurs billets (4.358 dollars, une broutille), je vous serai reconnaissant de me les laisser quelques jours, et ce afin que je teste leur sagacité collectiste.
    Un point me chiffonne pourtant : mon navigateur internet me maintien que l’envoi de leurs courriels provient d’une adresse I.P. sise à Abidjan. Encore un bug dû au Shutdown, je présume.
    Amitiés félines

    • 4 358 dollars? Cela me semble un petit peu élevé. Mais qu’importe, quand la science est en jeu. Je vais prélever un petit pécule dans la caisse spéciale que nous a laissé feu M. Descoings, et tout rentrera bientôt dans l’ordre.

  3. Boris Zaroff

    Fernand, you are fucking right ! American people desserve to know something about collectism and your genius.

  4. Birinig

    Cher FBL,

    J’ai lu vos deux articles (celui-ci sur le shutdown et celui concernant l’immigration bretonne) ; le maintien de votre conférence du 17 à washington étant compromis, je vous suggère de profiter du temps libéré pour en écrire un autre en réalisant la synthèse.

    Je me propose de vous assister en vous donnant quelques pistes (signification française et non bretonne) :

    – Et si ce shutdown se produisait en France ? fin de l’Etat, retour des pouvoirs aux régions, dont la Bretagne. Ce qui entraînerait la fin de l’€uro et le retour au Lur. Nous procéderions à une dévaluation qui nous permettrait de vendre davantage de tricots Armor-Lux (made in Breizh) aux populations carencées, par exemple Grecs ou Roms. Ces derniers pourraient se voir doter d’Auto’Lib de chez Bolloré : la modestie de cette voiture les entraînerait à tracter des caravanes elles-aussi modestes donc moins chères ; c’est tout bon pour l’environnement, les allocations familiales que nous pourrions diminuer et exciterait moins la convoitise des nombreux français qui bavent devant leurs limousines allemandes.

    – les 800 000 émigrants américains, particulièrement les descendants des nombreux bretons qui ont franchi l’Atlantique au siècle dernier, ayant survécu à la traversée sur des péniches de débarquement pourraient être accueillis en Bretagne. Un lieu s’impose : l’île de Sein, qu’un juge montpélliérain a jugé inhospitalière. Un jumelage avec Guantanamo serait envisagé.
    J’ai encore d’autres idées mais mon train m’attend sur le quai n°2 de la gare MontParnasse.

    • Mon dieu, vous faites preuve d’une prévoyance et d’un esprit d’anticipation peu commun. Bravo! Peut-être avez-vous suivi mes cours d’économie collectiste? Ceci expliquerait cela, certainement.
      Dans tous les cas, j’avoue ne pas savoir si l’ile de Sein suffirait à la tâche que vous lui assignez ; mais je vous fais confiance, et j’écris de ce pas un deuxième message à M. Obama (qui n’a toujours pas répondu au premier : le décalage horaire, sans doute)

  5. Fernand,

    Ne t’inquiètes pas. J’ai parlé avec Eric, tout est arrangé. Le République populaire démocratique de Chine va racheter le système de santé américain, et nous entrons au capital de la Corée du Nord.
    Eric préfère tu ne t’en mêles pas ; il dit que le Tea party n’est pas prête pour le collectism. Il faut tu simplifies, sinon ils ne comprendront pas qui est le méchant. Rajoute des citations de la bible.
    Pas de problème pour le 17, mais je ne pourrais pas venir.

    Sincerly,
    Barack.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s