Pour des expulsions plus douces et plus humaines

On reconnaît un gouvernement de gauche à ce qu’il se montre moins brutal avec les immigrés qu’un gouvernement de droite. Depuis quelques jours, cependant, de nombreuses voix s’élèvent pour reprocher aux services de police, et à la préfecture du Doubs, leur zèle dans l’exécution d’un arrêté de reconduite à la frontière. Il s’agit de « l’affaire Leonarda », dont vous avez sans doute entendu parler.

expulsionJe n’ai pas l’habitude d’en rajouter dans l’anathème, ni d’insulter personne. Le ministre de l’intérieur, et son administration, font un travail difficile, qui requiert beaucoup d’abnégation. Personne, parmi les commentateurs lucides et sensés, ne leur en fait grief. Il faut bien mettre dehors ces enfants kosovares qui prétendent vouloir apprendre le français, passer des diplômes, et se faire des amis dans leur lycée, sous peine de voir débarquer de nouveaux immigrés par dizaines, par centaines peut-être. Je l’ai suffisamment démontré ici même : toutes les populations ne peuvent pas être accueillies sur le sol français.

Dans les rangs des élus socialistes, cette maxime de bon sens est d’ailleurs bien comprise. Cependant, on s’émeut à raison de la violence avec laquelle la jeune Leonarda, et quelques autres, se sont vus arrachés à leurs attaches françaises, humiliés en public devant leurs camarades de classe (eux-mêmes obligés de contempler le spectacle de cette arrestation sans y rien pouvoir). Tout le monde n’a pas le courage de ce ministre qui exigea de changer d’avion lorsqu’il découvrit qu’il voyageait en compagnie d’un Malien expulsé (le ministre arriva à bon port, et le Malien également, en définitive).

Il faut remédier à ce triste état de fait. Nous ne pouvons continuer à faire subir un sort aussi indigne à ceux qui, même s’ils ont une couleur de peau suspecte et des coutumes barbares, n’en restent pas moins nos frères humains. Je propose donc que l’on remette un petit cadeau à chaque personne reconduite à la frontière. Au moment de son arrestation, les adolescents de porte-cles-tour-eiffel-tricolorl’âge de la jeune Leonarda recevront un recueil de poésie française, et leurs parents une tour eiffel porte-clés. Les policiers devront remercier solennellement les personnes expulsées pour leur contribution temporaire à l’économie française, avant de les inviter à monter dans l’avion qui les renverra dieu sait où. La politique d’immigration en sortira grandie : quand bien même on continuera à réguler fermement les flux migratoires, on le fera avec la bienveillance nécessaire.

Advertisements

14 Commentaires

Classé dans Collectisme, politique

14 réponses à “Pour des expulsions plus douces et plus humaines

  1. Boris Zaroff

    Merci Maître, pour ce bel article. Votre humanité m’émeut au plus profond. On ne le rappellera jamais assez, le collectisme n’est pas un système froid et abstrait, une construction intellectuelle sans âme. C’est d’abord une démarche humaniste, solidaire, fraternelle. Je pense que Georges-Guy Lamotte, du haut du ciel, doit se sentir bien fier de vous.

    Comme vous avez tout dit sur cette problématique – o combien douloureuse – de l’immigration, je ne ferai pas un commentaire aussi long que d’habitude. Juste une petite suggestion en passant : pourquoi ne pas charger les futurs expulsés de fabriquer eux-mêmes leur porte-clés tour Eiffel ? Je suis sûr que le ministère de l’Intérieur doit posséder quelques caves où il pourrait faire travailler quelques clandestins…

  2. Birinig

    Cher FBL,

    Je partage votre souci de voir quelqu’humanité dans les retours au pays de ces quelques étrangers qu’il nous faut raccompagner dans leur pays d’origine. J’apporte cependant deux amendements à votre projet digne d’un véritable programme électoral :
    1. Je suis de gauche, donc en faveur du partage. Permettons à Léonarda de rester en France jusqu’à ce qu’elle soit quinquagénaire mais afin de ne pas donner à certains (de droite bien sûr) l’impression que notre pays est envahi, expulsons les étrangers (même naturalisés) qui séjournent chez nous depuis longtemps. Soyons méthodiques et économes : commençons par exemple par un peuple voisin, les Espagnols voire uniquement les Catalans.
    2. Je suis sportif : pourquoi la seule Tour Eiffel ? Proposons aussi un autre symbole de notre beau pays : le maillot du PSG qui permettra, au son du violon, à ces rapatriés de conserver un sentiment d’appartenance à notre pays en encourageant notre belle équipe lorsqu’elle affrontera le FC Barcelone.

    Bien à vous, mon bien cher Maître.

    • Birinig

      J’allais oublier : cette mesure nous permettra d’avancer plus vite Vers une Alliance Largement Libérale et Sécuritaire !

  3. Anne de Bretagne

    Et la bise de Miss France à la montée de l’avion !

  4. Kalfouët

    Je ne comprends pas pourquoi les âmes angéliques s’offusquent de cette situation. Ces braves gens passent d’un moyen de locomotion fruste, le bus, à un mode de transport de luxe, l’avion. De la paupérisation à l’élitisme, quoi !
    De plus on leurs offre un baptême de l’air.
    Enfin Anne de Bretagne se propose de leurs faire la bise.
    On ne fait tant de foin quand la police défonce les portes à 5 h. du matin et qu’ils sautent par la fenêtre. Economisant ainsi un billet de transport.

  5. Le Cheikh

    Personnellement, tout en admirant l’humanisme de FBL, je suis un peu sceptique. J’ai pu le constater, beaucoup de ces jeunes clandestins façon Leonarda ne sont pas insensibles à l’école et la littérature françaises ; je suis convaincu que beaucoup seraient capables de venir en France juste pour se faire expulser et recevoir le livre (d’autant que certains tenteraient certainement de les revendre et d’organiser un juteux traffic). Et ce ne serait plus de dizaines qu’on parlerait, mais d’une invasion de vingtaines d’écoliers et de collégiens. Sommes-nous préparés à cela ?

  6. laugier

    Cet article est vraiment très drole et amusant, et puis inspiré par des sentiments si nobles et généreux! Bien sur, expulser Leonarda et sa famille est un crime terrible, et appliquer le droit français une idée barbare et saugrenue. Bien sur, en quatre ans, ni le père ni la mère n’ont travaillé ou appris le français, et leur dossier de demande d’asile était totalement bidon. Mais après tout! On est presque à 5 millions de chomeurs, encore quelques-uns comme ça et ça fera un compte rond.

    • Kalfouët

      Cher Laugier,
      Comme c’est curieux, je ressens comme un vrai 1er degré digne de ce noble site où l’on ne plaisante pas. Mais je me permets toutefois de vous reprendre : on ne dit pas  » sentiments nobles et généreux  » mais angélisme, tout court. Il y a un vocabulaire et il faut s’y tenir. On peut utiliser bonne conscience. Droit-de-l’hommisme est plus marqué. Vous laissez entendre qu’il y a le droit, dont la source est la loi, et vous avez bien raison. Que ferait-on sans droit ? Sans le droit du plus fort, qui assurément prime sur tout ? Verrions-nous l’autorité des patrons remise en cause ? Ou celle des propriétaires sur les locataires, des conducteurs sur les piétons, des chasseurs sur les lapins ? Que nenni !
      Tous les états se sont dotés de droit. Les plus autoritaires ayant simplement affaire à des peuples plus remuants.
      Quant au sujet qui nous concerne, encore une fois, vous êtes dans le vrai.
      Cette petite devait être stoppée dans ses velléité d’apprendre.
      Mais je vous suggère une idée. Il y a certes beaucoup trop de migrants. La proposition de Notre Maître F.B-L. était de débarrasser Paris des Bretons ( presque 500 commentaires, du jamais vu ) Seriez-vous tenté, et je parle sans l’autorisation du Maître, de les remplacer par qq gamines soucieuses de s’enrichir des valeurs de la démocratie ? Je dis ça …
      Pour finir, je vous engage de continuer à plier, calquer, conformer votre opinion sur celle des décideurs et des médias qui les relaient sagement. Penser par soi-même est épuisant.
      Bien à vous.

      • Kalfouët

        Etourdi que je suis, j’ai oublié le droit du mari sur sa femme. Mais tout le monde aura complété.

  7. Archibald De la Tourette

    Et pourquoi ne pas faire visiter Vulcania, célèbre parc d’attraction sis en Auvergne, aux pauvres hères en proie aux affres de l’expulsion?
    Le parc gagnerait en renommée, et peut-être, cela dissuaderait les enfants kosovares de revenir.

  8. Kalfouët

    Velléité sans s ! Freud a parlé. Si ça se trouve, elle est aussi faignasse que l’on se complaît à décrire son vieux.

  9. laugier

    mais pourquoi faut-il absolument qu’une famille de roms italiens, avec un père kosovar, vive absolument en france, ou au kosovo? la mère est italienne, 5 des 6 enfants sont italiens, leonarda, la martyre en chef, a vécu en italie jusqu’à ses 11 ans, doit donc parler parfaitement italien et avoir été scolarisée en italie… je ne comprends rien. les parents n’ont aucun moyen de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur progéniture en france, qu’ils bénéficient de l’aide sociale de leur pays d’origine et voilà! il n’y a pas d’écoles en italie? on y entasse les sans travail dans des camps? il faut arrêter le délire, à un moment.
    @ kalfouet: si je vous suis bien, on est un laquais du grand capital si on n’est pas d’accord avec vous. et pour être d’accord avec vous, il faut trouver que: les frontières c’est mal / le droit c’est mal / les entreprises c’est mal / la propriété privée c’est mal / le mariage c’est mal / l’automobile c’est mal / la chasse au lapin c’est mal. rassurez-moi: vous avez quinze ans et demi? ou alors vous avez appris à être un rebelle dans des manuels des années 70. revenez parmi nous, mon vieux

    • Kalfouët

      Cher Laugier,
      Tout d’abord, je vous trouve bien familier. Et ça me rend perplexe : d’un côté vous me rajeunissez, de l’autre vous me vieillissez. Mais vous êtes tout excusé, dans les sphères où vous errez les rapports humains ne sont pas les mêmes et il ne me viendrait à l’idée de vous en blâmer.
      Encore une fois, je ne peux qu’approuver vos subtiles remarques. Se rebeller ! Contre quoi ?
      Dans ce monde enchanteur qui vous fait rêver. Comme le disait l’auteur de « L’Invitation au voyage :  » Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
      Luxe, calme et volupté.  »
      Vous constaterez que même Baudelaire cite L’Ordre dans ses qualificatifs. Comment aller contre Baudelaire ?
      Mais cette grossièreté ! laquais du capitalisme ? Vous parlez comme Vladimir Ilistch. Allez donc vous laver la bouche au savon !
      Félicitations pour votre belle anaphore,  » c’est mal, c’est mal, c’est mal … »
      Quel rythme et pour Octavio Paz : « Le rythme n’est pas une mesure ; c’est une vision du monde »
      Nous y revoilà !
      Vous semblez bien maîtriser le dossier de cette gamine et je vous félicite de la fine synthèse des saines lectures de Valeurs actuelles et du Figaro.
      Enfin, vous m’invitez chaleureusement à revenir  » parmi nous  » c’est à dire parmi vous. Mais où est-ce ? Je crains, voyez-vous, ne pas y être très à mon aise.
      Toujours bien à vous.

  10. DOOMIII

    Passant de temps en temps par le jardin des Tuileries, j’ai souvent remarqué la présence de jeunes originaire d’Afrique subsaharienne qui exhibaient des dizaines de porte-clés tours Eiffel.

    Je pensais avoir affaire à de simples vendeurs mais grâce à vous, cher maître, je connais désormais la vérité et considère ces personnes avec un respect nouveau : il s’agit en réalité pour eux d’exhiber fièrement le nombre de reconduites à la frontière qu’ils ont endurés, un peu comme un guerrier Arumbaya montre ses têtes réduites à un explorateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s