La révolte des bonnets verts : nouvelle menace pour l’exécutif ?

Aujourd’hui, je laisse la plume à un ami journaliste, Willi Meyer, pour un reportage en direct d’Alsace. Edifiant.

On devrait bientôt entendre parler d’un mouvement social en pleine croissance, dans l’une de ces provinces reculées qui attirent trop peu l’attention du gouvernement, d’ordinaire. Vendredi dernier, plus de 300 « chefs d’entreprises,crs_flammes citoyens en colère, entrepreneurs et petits patrons », selon le porte-parole de leur plateforme, Christian Mueller, se sont rassemblés devant la sous-préfecture de Haguenau, brûlant des pneus, de la choucrote, et un radar autoroutier. Tous ou presque étaient coiffés d’un bonnet vert, en mémoire des « rustauds » révoltés du Saint-Empire romain germanique (1525), et plus particulièrement des compagnons de Heiner Schoenn, le « boucher de Saverne » qui étrangla à mains nues les hommes de main de l’évêque de Strasbourg, venus collecter la dîme.

Que veulent ces défenseurs acharnés de la liberté ? « La fin de toutes les taxes sur l’essence et le fioul de chauffage », avant tout. Certains évoquent également « la suspension des charges sociales » afin de sauvegarder des emplois locaux, ou encore une « refonte du code de l’environnement de A à Z pour favoriser la compétitivité, les profits, et le vrai travail ».

Les solgans ne sont pas tendres, ce vendredi, place de la République. « Hollande démission » côtoie le désormais traditionnel « Paris, Paris, on t’encule ! » René Kleiderer, porte-parole du mouvement et patron d’une entreprise de fabrication de bonnets, hurle dans un mégaphone, à peine descendu de son 4×4 Porsche : « L’Alsace souffre et la France s’en fout ! On va tout brûler, àchtung ! »

On constate pourtant une grande diversité dans les soutiens des « bonnets verts » : quelques citoyens anonymes, des partis politiques prêts à soutenir tous les révoltés (Nationalforum Elsass-Lothringen, NPA, Rot un Wiss, Front National), mais aussi des élus locaux venus « pousser un cri de colère » pour être entendus de Paris, et de leurs électeurs.

En fin de manifestation, quelques regrettables incidents sont à déplorer : incendie d’un fast-food turc, jets de pierres sur les forces de l’ordre, nombreuses souillures laissées par une abondante consommation de bière chez les manifestants. Ces derniers reçoivent à 18h l’assurance qu’ils seront bientôt reçus à Matignon, qui a entendu leur appel et ne veut pas rester insensible à la détresse des forces vives de la nation. L’entourage du premier ministre confie, en privé, « avoir confiance dans les possibilités de dialogue avec ces hommes de bonne volonté ».

Il est toutefois vraisemblable que le mouvement s’amplifie : devant l’écho rencontré par la manifestation d’Haguenau, les bonnets verts appellent à des opérations coup-de-poing contre le centre des impôts de Ribeauvillé, la préfecture de Colmar, et les radars de l’A35. Un début de révolte qui pourrait essaimer, dit-on, chez les cultivateurs beaucerons et les éleveurs corses. Affaire à suivre.

Publicités

18 Commentaires

Classé dans gouvernance, politique

18 réponses à “La révolte des bonnets verts : nouvelle menace pour l’exécutif ?

  1. roos

    Et rien dans la presse ? La photo ne semble pas avoir été prise devant la Sous-Préfecture de Haguenau…. Hoax ??

  2. Boris Zaroff

    Cher Maître,

    Il semblerait que deux hurluberlus contestent la véracité du reportage de votre ami Willi Meyer. Si j’avais l’outrecuidance de vous donner un conseil, je vous dirais de ne pas répondre à ces insolences.

    Quant à vous, « roos » et « autochtone », je vous rappelle que vous êtes sur le blogue de Fernand Bloch-Ladurie, grand professeur à Sciences Po, spécialiste de Georges-Guy Lamotte, et surtout expert à la télévision. Comment pouvez-vous suspecter un tel homme de faire circuler des « canulars » ?!!! Pour que vous ayez une idée du sérieux de son travail, je vous suggère de lire deux ou trois autres articles sur ce même blogue. Vous verrez alors à quel point vos soupçons sont ridicules et mal fondés.

  3. Citizen Kohn.

    Tout ça n’est que bonnets rouges, verts bonnets et bonnets de nuit,
    pas de Dubonnet, pas que du bon, pas très beau :
    Messieurs les farceurs, bonsoir !

  4. roos

    Pourtant, personne à Haguenau n’a vu ni entendu les 300 manifestants… (précision : je vis dans cette petite ville)

  5. Joseph

    [accent du Kochersberg on] Yooo mais alors c’est quoi cette histoire ? déjà on nous embête avec le Concordat tout le temps, et maintenant en plus, c’est nous qu’on doit encore payer de la taxe sur nos 38 tonnes qui amènent le Sylvaner et les grumbere ? so wie so ! alors maintenant ça suffit donc ! on va faire comme les Pretons, on va leur expliquer à ces Français de l’intérieur, on n’est pas des Roms quand même nous ! et avec ça en chanson hein : http://www.youtube.com/watch?v=bz-zsI8CjJg ![accent du Kochersberg off]

  6. roos

    J’ai bien compris que je suis sur le blog de Fernand Bloch-Ladurie, grand professeur à Sciences Po, spécialiste de Georges-Guy Lamotte, et surtout expert à la télévision. C’est justement pour cette raison que je me pose des questions… Des photos ? Des témoignages ? Rien sur cette manifestation de 300 personnes passée totalement inaperçue ? On attend !

  7. Archi de la Tourette

    M. Roos a parfaitement raison. Le traitement médiatique de cette manifestation alsacienne illustre le tropisme jacobin dans lequel se vautre la presse nationale.
    Heureusement que des blogues comme ceux-ci existent.
    Que vivent les grands reporters indépendants ! Pulvar, Joffrin, Meyer, la France a besoin de vous !

  8. Anne de Bretagne

    Flûte, je vais devoir troquer ma coiffe contre un bonnet…

  9. M. Roos

    Toujours pas convaincu… et que dit le fameux journaliste pour prouver ses écrits relayés sur ce blog ? Un peu de sérieux ne nuirait pas…

    • ROOS

      Je reste dubitatif car je n’ai toujours pas obtenu une seule source fiable de la part de l’auteur…
      J’habite Haguenau et PERSONNE n’a vu ni entendu ces 300 personnes !!

  10. Pingback: Il nous faut une bonne guerre | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  11. Pingback: La révolte des bonnets verts | saint-quay-portrieux

  12. Pingback: Libéralisons le marché de l’ordre public | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s