Affaire Dieudonné : répondre à la quenelle par la quenelle

L’affaire Dieudonné commence à devenir pénible. Depuis plusieurs mois, elle perturbe l’espace médiatique, monopolisant l’attention autour d’un geste auto-proclamé « anti-système », la « quenelle« . Sans qu’on sache très bien ce que recouvre ce terme (geste de ras-le-bol? simple humour? antisémitisme masqué? recette de cuisine? je laisse les spécialistes trancher), il est devenu extrêmement populaire, au point que de véritables stars, comme Tony Anelka, ont pu le revendiquer.

Il n’y aurait pas lieu de s’alarmer d’une mode passagère si elle ne diffusait une vision délétère des élites auprès des jeunes. Pourtant, l’approche du ministre de l’intérieur, que l’on a connu plus avisé en d’autres cas, me semble mauvaise. Interdire les spectacles de Dieudonné n’aurait pour effet que de renforcer sa popularité, et donc celle de son geste.

Non, ce que des années de fréquentation de jeunes à Sciences po m’ont appris, c’est qu’il faut répondre à ces provocations sur leur terrain, celui du geste et de la mode. J’estime donc urgent de mettre en avant un nouveau geste « pro-système », qui serait un peu le pendant de la quenelle. Sa diffusion auprès des masses peu éduquées aura alors pour effet de favoriser l’amour de son prochain, et ce d’une façon plus sûre que par l’éducation civique ou les concerts des enfoirés.

Cependant, étant à l’écoute du peuple, j’ai préféré lancer un appel à contribution via ma page facebook, et je propose désormais ici même un sondage pour que vous m’aidiez à choisir le geste le plus approprié. Dès que les résultats seront significatifs, je transmettrai à qui de droit. Chers lecteurs: la France vous dit merci.

Proposition n° 1: Le Macaron Ladurie

macaron

Avantage: geste simple à réaliser, le macaron peut aussi bien être placé en toute discrétion dans un repas mondain, ou bien servir d’insulte dans une cour d’école. Sa diffusion sera ainsi aisée et rapide. De plus, un tel geste allie le raffinement pâtissier français à un marie-antoinettisme trendy et peut se décliner en une multitude de couleurs et de sensibilités

Inconvénient: Le macaron est tout de même souvent lié à la boutique Ladurée (aucun lien de parenté), il faudra prévoir des procès. De plus, son côté bourgeois pourrait rebuter quelques ouvriers.

Proposition n°2 : l’Andouille

andouille

Avantage: C’est un geste déjà fort apprécié des jeunes, accompagné semble-t-il d’interjections (« alo »). Il suffirait de remplacer ce mot par un autre (« Valls », par exemple) et d’engager la jeune actrice pour la promotion pour bénéficier d’un succès assuré.

Inconvénient: Je n’en vois guère, si ce n’est la colère certainement exagérée qui prendra les Bretons (et quelques Normands) quand ils estimeront leur identité moquée. Ce sont des gens fort susceptibles, je suis bien placé pour le savoir.

Proposition n° 3: le Salami

salami

Avantage: fort discret et s’apparentant à un simple salut, le salami est déjà très répandu dans le monde entier. La proposition ne ferait que lui donner un surcroît de sens.

Inconvenient: certaines personnes, faisant le salami sans le savoir, pourraient brouiller le message de départ, pourtant clair. Un exemple ici.

Proposition n° 4: la Paupiette

paupiette

Avantage: Un symbole fort de notre identité française, la paupiette, connue depuis le XVIIIe siècle, rétablirait le dialogue entre la France des Lumières et celles du XXIe siècle.

Inconvénient: L’image du gras enserrant la viande n’est pas du meilleur effet pour un pays qui cherche désespérément à dégraisser son mamouth. Il faudrait peut-être inventer une paupiette sans fil.

Proposition n°5: la « Weißwurst »

nkm1

Avantage: Un geste élégant et de bon goût, qui pourrait à terme favoriser un rapprochement avec l’Allemagne en ces temps de crise européenne.

Inconvénient: Comme on le voit sur la photo, ce geste nécessite quelques accessoires (petit banc pour reposer son bras, harpe) et serait donc difficile à placer dans la vie de tous les jours. De plus, un risque de réveil du sentiment indépendantiste alsacien n’est pas à exclure.

Proposition n°6: La knacki ball

knacki

Avantage: Plus moderne que les propositions précédentes, elle parlera aux Français provinciaux adeptes des cérémonies de voeux des édiles locaux.

Inconvénient: Son adoption par Michel Foucault à la fin de sa vie comme signe de rebellion pourrait faire passer ce geste pro-système pour un symbole de révolte maoïste.

Et maintenant, à vous de voter:

Publicités

13 Commentaires

Classé dans Collectisme, Divers, politique

13 réponses à “Affaire Dieudonné : répondre à la quenelle par la quenelle

  1. Reine Zinzin

    On aurait aimé avec une amie voter pour la FRICADELLE si ça ne dérange pas ?

    • J’ai malheureusement du faire un choix. Mais je vous propose de profiter des commentaires pour faire vos suggestions, avec bien sûr liens vers des photos explicitant le geste. A partir d’un certain nombre de demandes (que j’évaluerai en mon âme et conscience), j’ajouterai les propositions. Vox populi, vox Dei, ai-je l’habitude de dire

  2. ANDOUILLE, ANDOUILLE, ANDOUILLE, J’AIME L’ANDOUILLE, JE SUIS ANDOUILLE, JE PENSE ANDOUILLE, JE VIS ANDOUILLE.

  3. Dédaignons la mouillette
    Et le côte au persil.
    Crépine sur le gril,
    Ô ma fine andouillette.
    Certes, ta peau douillette
    Court un grave péril.
    Pour toi, ronde fillette,
    Je défonce un baril.
    Siffle, crève et larmoie,
    Ma princesse de Troyes,
    Au flanc de noir zébré.
    Mon appétit te garde
    Un tombeau de moutarde
    De Maille ou du Vert-Pré.
    Charles Monselet, un poète qui avait tout compris.

  4. ArtyShow

    J’ai voté weißwurst, parce que moi aussi, je veux montrer mon amour du système, allongé dans les feuilles mortes près d’un banc avec une harpe !!
    Quand c’est trop, c’est trop. Et il ne faut pas avoir peur de le signifier.

    Elsass Frei !

  5. Citizen Kohn.

    L’avalanche de boustifaille proposée prend, en pleine préparation nationale du festin de fin d’année, la direction d’un embarras gastrique précoce et durable. Pourquoi ne pas choisir en conséquence plutôt une valeur thérapeutique telle que le comprimé effervescent aux vertus digestives ? Pour symboliser son dégagement gazeux bénéfique, nul besoin d’inventer un nouveau geste : il y en a déjà deux, naturels, pour évacuer les surpressions internes vers le milieu extérieur. Les variations permises par les sorties supérieure et inférieure autorisent l’élaboration d’un véritable langage sans même posséder le don exceptionnel qui menait certains sur scène au siècle dernier sous le doux nom de pétomanes. Evidemment, les grincheux y verront une source supplémentaire de gaz à effet de serre contrariant de fait la lutte si urgente contre le réchauffement climatique ; il faudra légiférer dès que possible, taxer les émissions, instituer des quotas de production, prévoir une alternance du dégazage un jour sur deux en fonction de l’année de naissance, paire ou impaire… Mais, peut-être ne s’agissait-il que de promouvoir quelques produits de terroirs défavorisés en face du déferlement des nourritures moins « agro » qu’industrielles ? « Pane in excelsis Macdo et secula-cola seculobaba-au-rhum ! ».

  6. J’aurais préféré la « Brandade », maître. Brandade et Quenelle, ce sont les deux aliments qui font office de punition dans les cantines de nos chères têtes blondes non ?

  7. Citizen Kohn.

    D’autres suggestions ? Le « gnocchi-est-la-première-base-qui ? ».
    Rainmanement.
    (Geste associé : vanité d’une « bubble » de chewing-gum).
    Hors de toute velléité asociale de se distinguer par un geste personnalisé, le Macaron Ladurie semble être le meilleur choix pour marquer le territoire vis-à-vis de la molle création cuisinière en question. Nonobstant la faible probabilité d’un carambolage concurrentiel et pâtissier enraciné du côté de la Madeleine, il serait sage de déposer au plus vite le concept événementiel auprès des instances de protection de la propriété intellectuelle.

  8. Pingback: Béziers : l’échec. | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

  9. Daniel

    J’ai beaucoup aimé votre blogpost
    Sans rapport direct, j’ai trouvé il y a déjà quelque temps un « ladurie gesture » en ligne : un geste discret qui signifie d’après des initiés (?) : le mépris…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s