Conseils pour l’élection européenne 3. L’Europe de Marrakech à Istanbul

affiche-horizontaleTroisième et dernier parti méconnu de mon tour d’horizon des élections européennes, le mouvement nommé « L’Europe de Marrakech à Istanbul », mené par le squatteur professionnel Gaspard Delanoe -dont on m’assure qu’il n’a aucun lien avec l’ancien maire de Paris, ce dont je doute fort quand je vois le HLM rue de Rivoli qu’il a pu occuper pendant des années.

Le slogan pourrait étonner : « Oui au Maroc, non à la Suisse ». Comme si le gruyère et le chocolat étaient moins européens que le loukoum et le couscous! Mais, à bien y réfléchir, cette liste qui pourrait sembler ésotérique a de nombreux arguments à faire valoir:

marocain-cannabis– Une conception internationaliste du monde contemporain. En effet, si pour se rendre aujourd’hui en Sicile ou en Grèce, une simple carte d’identité suffit, il faut encore, pour aller passer quelque temps en Afrique du Nord, se munir d’un passeport et passer à travers de pénibles formalités. Une intégration européenne large, jusqu’au Maroc, permettrait ainsi aux décideurs français de se rendre sans peine dans leur lieu de villégiature, pour y réfléchir sur le monde et y trouver les bonnes solutions aux petits problèmes qui agitent le quotidien du pays (chômage, racisme etc.)

– un candidat rassembleur. Gasapard Delanoe s’est présenté aux présidentielles, aux municipales et à d’autres élections que j’oublie sans doute, chaque fois avec un parti différent. Cela montre sa liberté de pensée et sa souplesse conceptuelle, indispensable pour faire carrière dans le monde difficile de la politique européenne : il a ainsi défendu successivement le Parti faire un Tour (le Pfff!), le Shadow Cabinet ou encore d’autres causes plus ou moins perdues.

1024px-Gaspard_Delanoe_&_son_gournement_©_2011_Nathalie_SerouxBien sûr, on ne peut nier certaines limites à ce parti. En particulier, son côté très parisien le coupe des réalités de la vraie France, celle des bars-tabacs et des parties de pèche. Mais je crois qu’il faut tout de même l’encourager, car il pourrait efficacement s’allier avec le Parti Cannabis sans frontières et former une force nouvelle au parlement : les liens sont en effet naturels et évidents entre les fumeurs de joints et les producteurs du Maroc, entre la volonté de libéraliser les drogues et le slogan de 2009 « Non à l’Europe forteresse, oui à l’Europe narguilé ! ». Qu’on le veuille ou non, une Europe nouvelle est bien en marche.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Bienvenue

Une réponse à “Conseils pour l’élection européenne 3. L’Europe de Marrakech à Istanbul

  1. un passant

    Est-ce parce qu’enseignant à Sciences Po, vous avez des accointances avec l’Enarchie? En tout cas, vous vous gardez bien de parler du programme du Front National, le seul qui apporte des vrais solutions au problème de l’Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s