Il faut une loi d’amnistie sur la fraude fiscale

isabelle-balkanyLes affaires n’en finissent plus de salir la République : après Jérôme Cahuzac et ses mensonges éhontés, voici Isabelle Balkany, jusque-là blanche comme neige, qui avoue posséder une villa non déclarée au fisc. Faouzi Lamdaoui, un proche du président de la République, est suspecté à son tour de fraude fiscale. La banque HSBC va bientôt faire l’objet de poursuites. L’affaire Bygmalion n’a pas fini d’éclabousser Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy. Henri Proglio est accusé d’avoir utilisé l’argent d’EDF pour sa femme. La liste est longue des accusations de fraude, menaçant des dirigeants politiques de premier plan et des acteurs économiques majeurs.

On se demande quel peut bien être le motif de ces juges acharnés à réduire en lambeaux nos élites dirigeantes : convaincre l’opinion publique que la corruption gangrène l’Etat ? Faire tomber les symboles de l’autorité publique, comme ces juges rouges qui sont quasiment venus à bout de Silvio Berlusconi ? Ou plus simplement, faire le jeu du Front National ?

Il faut pourtant que cesse cet étalage malsain de fausses factures, silvio-berlusconi-economistde dissimulations, de mensonges, et d’enrichissements personnels. Comment, dans les conditions actuelles, redonner confiance aux citoyens dans leurs dirigeants économiques et politiques ?  Comment espérer les convaincre de voter pour le parti de Jérôme Lavrilleux, ou pour celui de Jérôme Cahuzac ?

La solution est simple : il faut tout arrêter. Faire table rase de toutes ces pratiques répugnantes et avilissantes, qui dégradent ceux qui s’y adonnent – je veux parler des enquêtes judiciaires, bien sûr. Cessons toutes les poursuites pour fraude fiscale, dès maintenant. Certes, une partie du PIB français continuera de s’envoler vers les îles Caïman. Mais au moins, on fermera les yeux sur cette mauvaise nouvelle, en se félicitant de la légitimité intacte des PDG d’entreprises et des dirigeants politiques français. Lorsque le crime est trop répandu, il faut le dépénaliser : vite, une loi d’amnistie sur la fraude fiscale !

Publicités

5 Commentaires

Classé dans gouvernance, politique

5 réponses à “Il faut une loi d’amnistie sur la fraude fiscale

  1. Picquet

    Professeur,
    On ne peut évidemment qu’applaudir à votre proposition pleine de bon sens. Il me semble néanmoins qu’une telle amnistie ne devrait s’appliquer qu’au-delà d’un certain patrimoine (disons 500.000 euros), sans quoi le risque serait grand de voir nos concitoyens dont le patrimoine se situe sous ce plancher (donc les plus paresseux, n’ayons pas peur de le dire) tenter d’abuser l’administration fiscale. Il s’agit de protéger nos élites contre les tracasseries du quotidien, pas d’inciter au vice une plèbe déjà trop encline à s’y vautrer. Je trouverais normal qu’on laisse le couple Balkany profiter à plein de ses cabanons de Saint-Martin et Marrakech, car ce temps de repos leur permet de réfléchir sereinement à l’avenir de Levallois, de la France et du monde libre. En revanche, tous ces patrons de petites entreprises qui dissimulent des centaines d’euros aux yeux du fisc doivent être combattus sans pitié, car leur utilité sociale est bien moindre, pour ne pas dire insignifiante. Je prône donc une amnistie à égalité différenciée, plus conforme à cet esprit collectiste que les Français chérissent et dont vous êtes la vivante incarnation.

  2. Citizen Kohn.

    Tant de sagesse et de clairvoyance dans l’alliance d’une proposition lumineuse et le premier commentaire qu’elle attire nourrissent le sentiment d’avoir atteint ici un sanctuaire spirituel ! Il fallait bien continuer à distinguer les grands amasseurs libéraux des petits tripatouilleurs mesquins et, souvent, laborieux, sinon le risque existerait de perdre une bonne occasion de dénoncer son prochain à une administration répressive, comme nous en avions lucrativement pris l’habitude en période d’occupation étrangère.

  3. Vous avez tous deux raison : il faut bien sûr différencier les véritables investisseurs, que nous nous garderons bien d’entraver, et les petits profiteurs indignes. J’en viens à me demander s’il ne faudrait pas une loi pour encourager l’investissement à l’étranger.

  4. Pingback: Il faut une loi d'amnistie sur la fraude fiscal...

  5. Pingback: En finir avec les abus de biens sociaux grâce à la Carte Gold Républicaine | L'actualité selon Bloch-Ladurie : Réflexions collectistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s