Suspension du barrage de Sivens : un crime contre l’économie française

Testet_expulsion_destruction_Bouillonante-400x267Il aura donc suffi d’un seul mort (un jeune anarchiste chevelu et imprudent) pour que les travaux du barrage de Sivens, sur la zone humide du Testet, soient suspendus. On se pince. Comment justifier l’injustifiable ? Que dire à ces entrepreneurs de travaux publics dont les contrats ne seront pas honorés ? À ces cultivateurs qui devront encore attendre des années pour semer des hectares de maïs ? À ces CRS dont tout le travail – certes un peu trop zélé – de ces derniers mois a soudain été déclaré vain et sans objet ?

Le barrage, rappelons-le, était un projet destiné à l’agriculture céréalière (pas moins de 21 producteurs en auraient bénéficié), et soutenu par le président du conseil général du Tarn, Thierry Carcenac, un homme conscient des exigences supérieures de l’agriculture intensive, et de la stupidité des manifestants. Sa construction participe de l’effort des collectivités locales pour créer des infrastructures, relancer l’économie, créer de la croissance, réduire le chômage, et en finir avec le déclin de notre pays. Est-ce le contraire que nous voulons ?

On voit par là que le malheureux incident, provoqué par l’irresponsabilité de l’ultragauche et des Verts, fournit un dangereux clown_testetprétexte aux ennemis de la croissance pour attaquer une fois de plus notre pays. Je n’hésite pas à le dire : c’est un crime. Un crime contre l’économie française. N’entendez-vous pas les millions de chômeurs désespérés, les milliers d’entrepreneurs écrasés sous les charges, les dizaines d’usines qui chaque jour ferment en France et s’ouvrent en Chine ? Que vaut le sacrifice immature d’un jeune homme fanatisé, face à cette quantité de souffrance sociale ?

Chaque année, 550 personnes meurent d’un accident du travail. On n’arrête pas les usines pour autant. De même, au Testet, une minute de silence aurait suffi. La compassion doit céder le pas devant d’autres exigences, autrement plus sérieuses. Il reste 13 aéroports internationaux à construire sur le sol français. Doit-on y renoncer au premier manifestant tué ? Les Chinois n’ont pas ces préventions – et, que je sache, ils sont de plus en plus prospères.

Publicités

3 Commentaires

Classé dans politique

3 réponses à “Suspension du barrage de Sivens : un crime contre l’économie française

  1. Francis

    Bravo,
    Oserais-je ajouter que c’est probablement grâce au cumul d’un mandat local avec un mandat de sénateur que M. Carcenac prend les décisions qui s’imposent.
    http://www.senat.fr/senateur/carcenac_thierry14085u.html.
    N’en déplaise aux grincheux mal coiffés!

  2. Et comment ne pas saluer, en M. Carcenac, non seulement le grand décideur mais également le fin linguiste, maîtrisant les plus subtiles nuances de la langue française. « Mourir pour des idées… c’est bête et stupide », a-t-il déclaré. Peut-on lui donner tort ?
    Que voilà donc un grand homme, qui convoque le souvenir d’un prédécesseur dans des circonstances où, déjà, les digues avaient rompu : « Que d’eau, que d’eau » avait soupiré MacMahon en 1875. « Que de maïs, que de maïs » pourra susurrer Carcenac en 2014.

  3. Alix

    « Etabli par deux ingénieurs généraux des ponts, eaux et des forêts, ce rapport doit être rendu public par la préfecture du Tarn dans le courant de cette semaine. Il critique tout d’abord une évaluation « contestable » des besoins « réels » d’irrigation, évoquant « une surestimation du volume de substitution destiné à l’irrigation d’au moins 35 % ». Un surdimensionnement qui s’explique par une estimation des besoins établie « sur des données anciennes et forfaitaires ».

    « Le choix d’un barrage en travers de la vallée a été privilégié sans réelle analyse des solutions alternatives possibles », une situation d’autant « plus regrettable que le coût d’investissement rapporté au volume stocké est élevé », note le rapport. Il qualifie en outre l’étude d’impact de « qualité très moyenne » et juge le financement du projet « fragile ».
    Les Ingénieurs des Ponts (du moins ceux que je connais) ne sont pas, habituellement, des gauchistes extrêmes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s