Comment réussir sa démission d’EELV, en 7 étapes

EELVIl faut reconnaître à l’actuelle direction d’EELV une certaine compétence : tous les militants n’ont pas encore démissionné, malgré un niveau peu commun de détestation réciproque dans leurs rangs. Mais il y a, derrière ce constat en demi-teinte, une raison plus profonde : pour quitter EELV avec succès, il faut un certain talent. François de Rugy, aujourd’hui, l’a fait de belle manière, en préparant avec grâce et subtilité sa candidature à d’hypothétiques primaires de la gauche. Comment le simple adhérent, ou l’obscur élu local, peuvent-ils espérer tirer un vrai profit de leur démission d’Europe – Ecologie ? Mode d’emploi.

  1. Inscrivez-vous en faux avec la ligne politique défendue par le parti / le gouvernement / le conseil régional / etc. Ces idées qui vous ont fait élire, ou qui ont simplement emporté votre adhésion il y a quelques années, sont maintenant périmées. Il est temps de faire son aggiornamento dans le sens d’un plus grand pragmatisme, guidé par une vision raisonnable et tactique de la pratique du pouvoir, et par le chantage du PS à l’inscription sur les listes.
  2. Ecrivez un livre pour tout expliquer à vos camarades et/ou à vos électeurs. Décrivez ce moment tragique où vous avez compris qu’en négligeant votre personne, le parti faisait l’impasse sur son propre avenir. Quelques idées de titres : Et pourtant j’y croyais ; En vert et contre tous ; Dany, c’est fini ; Mes vérités sont plus vraies que les vôtres. N’oubliez pas d’y insérer quelques anecdotes croustillantes sur votre histoire d’amour avortée avec la secrétaire nationale / déléguée thématique / etc.: quelques journalistes relaieront sur Twitter.
  3. Attendez que l’occasion se présente : remaniement ministériel, élection locale, fin des vacances d’été, ou remise du prix de l’humour politique. De_Rugy
  4. Accordez un entretien fracassant et vengeur à l’organe de presse de votre choix, où vous exposerez vos divergences avec vos anciens camarades, et rappellerez que vous avez toujours été attaché à l’union de la gauche, des républicains, de tous les hommes de bonne volonté, de la droite et du centre à l’exclusion du FN, bref, de tous vos électeurs potentiels, en visant large.
  5. Essuyez l’opprobre de vos anciens camarades, qui parleront inévitablement de « trahison » et de votre « ego surdimensionné », sans oublier des anecdotes mensongères sur votre infidélité conjugale ou vos contredanses en retard (quelle bassesse).
  6. Profitez d’un regain de popularité soudain chez les plus proches concurrents d’EELV, qui souligeront alors « la décision mûrement réfléchie d’un homme qui a toujours partagé nos valeurs », « l’aboutissement d’un parcours cohérent » et « la clarification nécessaire » de la part de celui (vous) qui a finalement toujours été socialiste / centriste / maoïste / républicain modéré / dionysiaque et solaire (rayez les mentions inutiles).
  7. Faites monter les enchères. Il ne sera pas inutile d’entamer un tour de France au contact des forces vives du pays (faites quelques photos en compagnie d’agriculteurs, de syndicalistes ou de punks à chiens, selon vos inclinations), ou bien de vous retirer sur votre circonscription pour prendre le pouls du vrai peuple, celui que l’appareil des partis a trop longtemps négligé.

Vous êtes maintenant mûr pour rejoindre avec armes et bagages la formation politique qui vous correspond le mieux, c’est-à-dire celle qui vous fera une place en position éligible au prochain scrutin, ou vous offrira un poste exécutif.

Des lecteurs taquins feront remarquer qu’à peu de choses près, ce parcours d’obstacles peut être reproduit pour les dissidents du PC, des Radicaux de gauche, du Modem ou même de petites formations de droite. Ils auront raison. Il me reste donc à souhaiter bonne chance à tous ceux que leurs convictions maintiennent dans un injuste anonymat, alors qu’ils pourraient, en quelques étapes, se faire à leur tour une place au soleil.

Publicités

1 commentaire

Classé dans politique

Une réponse à “Comment réussir sa démission d’EELV, en 7 étapes

  1. Jean-Bruno

    Il faut également faire une cure d’amaigrissement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s